sold_account

environs it

Aytré est une ville limitrophe de La Rochelle de 9151 habitants. Son passé historique témoigne depuis très longtemps de son occupation territoriale. D’ailleurs lors du grand siège de La Rochelle en 1627, Louis XIII y logeait déjà en alternance avec Laleu.

Richelieu, lui, assiégeant persécuteur, demeurait à la ferme située juste en face du camping, vaste maison de torture pour les pauvres rochelais qui passaient outre des murailles.
Le centre ville est d’ailleurs encore truffé de tunnels qui d’après la légende relieraient La Rochelle (tour de 4 sergents) à Angoulins(ferme Richelieu).
Peu à peu cette ville sera colonisée par les saulniers qui se déplaceront par la suite aux minimes, les ostréiculteurs puis par les ouvriers, en particulier ceux des chemins de fer.
La plage d’Aytré (3 km de long) deviendra très vite la plage des rochelais, qui viendront en masse s’y baigner. En effet son anse naturelle a depuis toujours amassée un sable fin. Contrairement aux plages du centre ville qui sont artificielles, avec du sable importé de l’ile de Ré.

De sa proximité du centre ville de La Rochelle, Aytré est une place privilégiée pour se loger évitant ainsi les inconvénients de la grande ville pour apprécier l’esprit de quartier encore présent.La ville se transforme donc en dortoir.

A découvrir le cheval d’Aytré place de la poste, l’église et l’usine Alstom (TGV et Citadis) qui ouvre parfois ses portes à la visite.

La Rochelle est une ville de 100 000 habitants avec son agglomération. Son nom vient de rupella (le petit rocher en latin), car la ville s’est crée sur un partie rocheuse.
Pendant très longtemps, la ville ne fut accessible que par la mer, ce qui explique en partie maintenant sa mauvaise accessibilité routière. Du fait de cette particularité, elle a jouit longtemps de son commerce maritime.
Un jour avec les anglais, le lendemain avec les français. Les armateurs ont rendu La Rochelle riche et prospère. Peut être trop. Les rois de France, ont décidé alors de redresser les torts de la belle protestante. Belle et rebelle, mais française.

Ceci n’est qu’un trop bref résumé qui plus est simpliste. Mais c’est une approche possible pour comprendre toute la portée historique de la ville, un moyen de ne pas s’arrêter sur ses restaurants ou ses bars. La ville est en effet intacte, la vieille ville a conservé ses rues étriquées d’autrefois et possède nombre de bâtiments intéressants. Le simple fait de se promener dans son centre équivaut à une visite de musée. Laissez vous emporter dans la douce flagornerie d’une ballade de jour comme de nuit.

L’ île de Ré dont la réputation n’est plus à faire, est une île toute en longueur, environ 30 km. Elle a su conserver une grande authenticité de ses villages et infrastructures. Que ce soient de ses parcs ostréicoles, de ses écluses à poissons ou de ses marais salants. Même si le pont à enlevé un peu de son charme insulaire, on y retrouve toujours les visions d’antan. Ne serait ce que par la couleur des volets. Les communes veillent elles aussi à ne pas construire sur la côte d’infâmes bâtiments, elles misent plutôt sur des petites maisons caractéristiques. La meilleure façon de s’y déplacer reste la bicyclette. En effet, de nombreuses pistes cyclables la sillonnent. On peut aller du pont jusqu’au phare des baleines sans aucun problème, tout en visitant les villages.

Les plages présentent aussi un certain intérêt, si on oublie la foule amassée sur les serviettes. Il est souvent difficile de trouver une petite place pour poser la sienne.

L’île d’Aix est sûrement la moins connue des îles de notre côte. Mais ce bout de terre miniature n’en est pas moins intéressant. En moins de deux heures, on effectue le tour de l’île à pied sans être dérangé par les voitures. Celles ci y sont interdites. Seuls deux ou trois véhicules d’urgence y circulent. On découvre de multiples plages, des falaises, des criques , des pinèdes et des forts napoléoniens. A chaque avancée on se retrouve dépaysé sur un si petit espace. D’autant que le panorama est très agréable. Il ne faut pas oublier, bien sûr, une vue imprenable sur Fort Boyard, bien connu depuis quelques années. En y accédant par bateau depuis La Rochelle ou par bac depuis Fouras, vous passerez une excellente journée sur l’île d’Aix.

Rochefort est une ville marine par excellence. Son histoire est très orientée par la construction navale. Elle a vu naître de nombreuses frégates et autres bâtiments royaux à la belle époque. La corderie royale est le témoin bien vivant de son passé. Sans parler de la re-construction actuelle de l’Hermione grande attraction touristique et véritable épreuve de patience pour une poignée d’homme courageux.

A visiter , les parcs du centre ville de La Rochelle, les ballades en bord de mer, marais doux, salants. Le zoo de la Palmyre , le val saintongeais, les chais de Cognac , Brouage, le musée maritime et l’INDISPENSABLE Aquarium de La Rochelle… impossible d’être exhaustif sur notre région qui ne se laissera découvrir que sur de longs mois de recherches!

Gallerie photo

toutes les photos